Vous êtes ici

 
Share page with AddThis

Le réseau "Culture science en Provence-Alpes-Côte d'Azur"

Le Réseau régional de culture scientifique technique et industrielle Provence-Alpes-Côte d'Azur constitue un carrefour d’échanges et de partenariats au sein duquel collaborent des établissements d’enseignement supérieur et de recherche (universités, organismes de recherche) ; des institutions du monde de l’éducation ; des musées ; des associations ; des entreprises culturelles ; ainsi d'autres organismes agissant dans le champ de la culture scientifique, technique et industrielle. Ce dispositif, organisé autour de points relais géographiques et thématiques, reflète la richesse et la diversité de la culture scientifique, technique et industrielle en région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Télécharger l'annuaire en carte du réseau.

Les réseaux thématiques et géographiques

Le Réseau des muséums Provence-Alpes-Côte d'Azur

Ce réseau, regroupé autour du Muséum d’Aix se compose des muséums d'histoire naturelle de Toulon, d'Avignon, de Marseille et de Nice ainsi que du muséum de paléontologie de l'université d'Aix-Marseille, du musée Jean-Henri Fabre et du Naturoptère à Sérignan-du-Comtat. Les muséums de Provence-Alpes-Côte d’Azur sont engagés dans des actions à destination des publics scolaires et des associations œuvrant pour l’enfance avec une volonté d’union des muséums autour d’un programme d’ateliers et d’animations sur l’histoire de la Vie et de la Terre. Les muséums de Provence-Alpes-Côte d’Azur ont également un engagement commun vis-à-vis de leur mission scientifique. Zoologie, botanique, géologie et paléontologie, préhistoire et anthropologie, autant de disciplines où les collections des muséums sont en cours d’inventaire et d’informatisation. A terme, plus de 3,3 millions de spécimens conservés dans leurs réserves ou présentés dans leurs salles constitueront des bases de données accessibles à tous.

Il regroupe les observatoires de la Côte d’Azur et de Provence (Observatoire de Marseille, Observatoire de Haute-Provence) et les associations spécialisées parmi lesquelles le Centre d’astronomie à St-Michel (Alpes-de-Haute-Provence), Andromède à Marseille, Parsec-Astrorama (Alpes-Maritimes), Pesco-Luno (Vaucluse), Peiresc (Aix-en-Provence), Copernic (Hautes-Alpes), etc. Il s’ouvre en outre plus globalement aux sciences de la terre et de l’optique...

Le réseau départemental « Haute-Provence » de culture scientifique

Depuis quelques années le Conseil Général des Alpes-de-Haute-Provence a favorisé l’émergence d’un réseau départemental de culture scientifique autour du Musée de préhistoire des Gorges du Verdon, du Centre d’Astronomie, du musée et jardins Salagon, du musée Gassendi et de la Réserve naturelle géologique de Haute-Provence.

D’autres réseaux liés à la diffusion des sciences

D’autres réseaux œuvrant dans le domaine de la culture scientifique en Provence-Alpes-Côte d'Azur peuvent être cités : le réseau des conservateurs de musées de Provence-Alpes-Côte d'Azur, le réseau des musées d’archéologie, le réseau Cedipal d’initiation à la paléontologie et à l’histoire naturelle, le Réseau Persan qui regroupe l’Université de Nice Sophia-Antipolis et les organismes de recherche des Alpes-Maritimes (et coordonne à ce titre la Fête de la Science dans les Alpes-Maritimes) ainsi que les réseaux d’éducation à l’environnement, d’éducation populaire et des professionnels du tourisme.

Les principaux acteurs du réseau

Voir la liste complète et les informations détaillées dans notre annuaire du Réseau

Au sein des organismes de recherche (CNRS, Inserm, Inra, Inria, Commissariat à l'énergie atomique, Ifremer, etc.) et des universités, ou en partenariat avec des laboratoires ou des institutions, un certain nombre de structures (laboratoires, associations, organismes, musées, médiathèques etc.) participent effectivement au Réseau régional de culture scientifique, certaines avec des réalisations d’ampleur, initiées au sein de ce réseau.

Le Musée de préhistoire des Gorges du Verdon

Quinson (Alpes-de-Haute-Provence)

Plus de soixante sites archéologiques du Verdon sont à l’origine du fonds muséographique de ce musée. Il constitue une collection de référence avec des objets originaux, tels que la pointe de Quinson ou le trésor de Moriez. Il retrace l’exceptionnelle aventure de l’Homme en Provence qui commence il y a environ un million d’années. Objets archéologiques, reconstitutions, scènes de vie, troupeau d’animaux préhistoriques et animations multimédias rendent la Préhistoire accessible à tous. Le musée est équipé d’un espace pédagogique, d’un centre de recherche et d’un auditorium pour contribuer à la diffusion des savoirs et des progrès de la science.

Andromède

Marseille (Bouches-du-Rhône)

L’association Andromède a été fondée en 1976 au sein de l’Observatoire de Marseille pour promouvoir les activités de recherche de l’observatoire. Son action se traduit par des opérations de diffusion auprès du grand public et des scolaires, notamment grâce à son petit planétarium installé au cœur de l’ancien observatoire, sur la butte Longchamp à Marseille. Tout au long de l’année, elle présente des expositions sur les thèmes de l’astronomie et de l’espace, organise des conférences et se déplace dans les établissements scolaires pour initier les élèves à l’astronomie.

Le Centre d’astronomie

St-Michel l’Observatoire (Alpes-de-Haute Provence)

Le Centre départemental d’Astronomie, ouvert en 1998, est un établissement culturel de diffusion des connaissances et du savoir. Il propose des séjours et un programme annuel d’observations en soirées (planètes et étoiles) et journées (soleil), de conférences et de spectacles en plein air. Il accueille des scolaires (primaires, collèges et lycées), des jeunes en séjours de vacances, des groupes constitués d'adultes ainsi que le grand public.
Les activités sont encadrées par un équipe pluridisciplinaire d’animateurs, médiateurs qualifiés, qui possèdent une solide expérience dans le domaine de la culture scientifique et technique. Un conseil scientifique définit les orientations pédagogiques de l’établissement.
Le Centre d’Astronomie et l’Observatoire de Haute-Provence, tous deux situés sur le territoire de Saint-Michel l’Observatoire, travaillent en concertation pour offrir aux établissements scolaires et à un large public une plateforme commune de formation et de médiation en optimisant les ressources matérielles et humaines des deux établissements.

Le Pôle enseignement et recherche de Sophia-Antipolis (PERSAN)

Sophia Antipolis (Alpes-Maritimes)

L'association pour le développement du Pôle Enseignement et Recherche de Sophia-Antipolis Nice, regroupe l'ensemble des organismes publics de recherche et d'enseignement supérieur présents dans le département des Alpes-Maritimes (L'Université Nice Sophia Antipolis, le CNRS, l’lNRA, l'INRIA, l'Observatoire de la Côte d'Azur, l'INSERM, Mines ParisTech, EURECOM, le SKEMA, l’Observatoire Océanologique de Villefranche-sur-Mer, le CSTB). Cette association a pour objectif de promouvoir les sites universitaires et scientifiques dans leur dimension de pôle compétitif à l'échelle internationale.

La Réserve naturelle géologique de Haute-Provence

Digne-les-Bains (Alpes-de-Haute-Provence)

Située à Digne-les-Bains, la Réserve géologique de Haute-Provence n’est pas seulement un haut lieu de préservation du patrimoine naturel, c’est aussi un espace de découverte des sciences de la nature. Le musée promenade du parc Saint-Benoît et le musée de géologie invitent le visiteur à découvrir les sciences de la terre de manière ludique.

La cellule de culture scientifique de l'Université d'Aix-Marseille

Marseille (Bouches-du-Rhône) et antennes locales

Espace de culture scientifique de l'Université d'Aix-Marseille, la cellule de culture scientifique propose des ateliers pour les scolaires, des formations et des outils pédagogiques pour les enseignants et des animations et des événements pour tous. Les ateliers de démonstrations et d'expérimentations sont animés par des enseignants-chercheurs et des doctorants, adaptés aux programmes de toutes les classes à partir du CM1, construits en vue de favoriser la participation active des  élèves. Ces ateliers sont gratuits.

Les Petits Débrouillards Provence-Alpes-Côte d'Azur

Marseille (Bouches-du-Rhône) et antennes locales

Les Petits Débrouillards Provence-Alpes-Côte d'Azur sont une association loi 1901 de Culture scientifique technique et industrielle affiliée au réseau national des Petits Débrouillards qui couvre tout le territoire français. Les Petits Débrouillards réalisent des activités scientifiques et techniques avec les enfants et assurent des actions de formation d’animateurs. Cet engagement répond à une préoccupation sociale : celle de fournir aux jeunes de tous horizons l’occasion de se forger un regard curieux et informé sur le monde qui les entoure. Ils assurent aussi la coordination régionale de la Fête de la Science.

L'Université de Toulon 

La Garde (Var)

La Recherche scientifique est l’une des principales missions de l’Université. Elle s’organise autour des laboratoires de recherche et deux Écoles doctorales (« Civilisations et sociétés euro-méditerranéennes et comparées » et « Mer et sciences »). De plus, trois axes transverses ont été définis pour mutualiser des actions de recherche : « mer, environnement et développement durable », « civilisations euro-méditerranéennes et comparées » et « information ».

Epicurium

Avignon (Vaucluse)

Epicurium, centre de diffusion de culture scientifique du Pôle européen d’innovation fruits et légumes (PEIFL), basé à Avignon, a ouvert ses portes et ses jardins en juin 2010. Il propose au grand public un espace de découverte sensorielle, scientifique et culturelle des fruits et légumes sous toutes leurs formes, à l’aide d’expositions et d'ateliers...

L'Observatoire de la Côte d'Azur

Nice (Alpes-Maritimes)

L’Observatorium de l'Observatoire de la Côte d'Azur est un centre de découverte de l’astronomie installé à Nice dans l’observatoire historique construit à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle par Garnier et Eiffel. Plusieurs bâtiments historiques sont ouverts au public qui pourra y découvrir à la fois l’histoire et l’actualité de l'astronomie mais aussi un patrimoine botanique remarquable et un point de vue exceptionnel sur la ville.

Gap Science animations 05 Gap (Hautes-Alpes)

Gap Sciences animation est une association basée à Gap (Hautes-Alpes) dont l'objectif, à l'instar des CCSTI, est de diffuser la culture scientifique. Les animations proposées par GSA 05 se déroulent dans les établissements scolaires, les centres de loisirs, les centres sociaux, les maisons de quartier, les MJC, etc.

Tous Chercheurs

Marseille (Bouches-du-Rhône)

Tous Chercheurs est une association créée par des chercheurs désireux d’initier un large public à la démarche expérimentale et à la réflexion critique en sciences. Sa spécificité est d’organiser des courts stages de recherche où les stagiaires expérimentent comme de vrais chercheurs, encadrés et guidés par des scientifiques. Ses actions sont destinées aux publics scolaires, associations de malades, grand public et professionnels.

L'Association Science Technologie Société Provence-Alpes-Côte d'Azur

Saint-Cyr-sur-Mer (Var)

L'Association Science Technologie Société est née en 1981 de la volonté d'élargir la réflexion sur les enjeux du développement scientifique et technologique. Aujourd’hui, au niveau national, l’ASTS mène une action de culture scientifique, technique et industrielle basée sur l’échange entre les scientifiques et la société. En Provence-Alpes-Côte d'Azur, l’ASTS joue un rôle d’animation de réseau et d’initiatives culturelles à travers des cycles de conférences et l’organisation de forums en partenariat avec les collectivités.

Planète Sciences Méditerranée

Grasse (Alpes-Maritimes) et antennes locales

Planète Sciences Méditerranée est une association d'éducation populaire et d'animation culturelle basée à Grasse et spécialisée dans les actions de culture scientifique. Ses activités sont animées par une équipe de 18 permanents. Cette équipe, avec le soutien de nombreux bénévoles (étudiants, chercheurs, enseignants, techniciens…) permet de développer des actions tout au long de l’année, principalement dans les domaines de la robotique, de l’astronomie, des énergies renouvelables, de l’environnement, de l’espace et des technologies de l'information et de la communication...

Le Musée ethnobotanique et les jardins de Salagon

Mane (Alpes-de-Haute Provence)

Au cœur de la Haute-Provence, Salagon se compose d’une église romane et d’un prieuré Renaissance, d’un musée « Ethnopôle » pour découvrir les hommes de Haute-Provence et leur culture et de jardins ethnobotaniques qui illustrent les relations entre la société provençale, traditionnelle et actuelle, et son environnement végétal.
Des visites commentées du site, conférences, stages, journées à thème, concerts, ateliers de découverte et de création pour les enfants, accueil de scolaires, sont proposés tout au long de l’année.

Le Musée départemental Arles Antique

Arles (Bouches-du-Rhône)

Le musée départemental Arles Antique réunit et présente l'ensemble des collections archéologiques arlésiennes en un seul lieu. Il abrite également un service d'archéologie, un service de la conservation, un service des publics, un atelier de restauration de mosaïques et un laboratoire d'archéologie. Implanté à la périphérie sud-ouest de la ville sur le site antique du cirque romain, il marque l'entrée urbaine d’Arles et entretient un dialogue avec le centre historique par la proximité immédiate des vestiges du monument antique.
Ses collections permanentes couvrent les périodes de la préhistoire, la protohistoire et le Haut Empire avec notamment une très grande collection de monuments funéraires, de mosaïques et d’amphores témoins d’une activité économique maritime particulièrement développée.

Le Muséum d’histoire naturelle d'Aix-en-Provence

Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône)

Les collections du Muséum se composent de 376 000 spécimens. L'inventaire informatisé des collections a débuté en 1995 avec un logiciel de base de données. A ce jour environ 17 000 fiches ont été saisies concernant la paléontologie, la botanique, la zoologie, la phrénologie, l'anthropologie, l'ethnologie et l'entomologie. Le Muséum d’Aix-en-Provence propose quatre salles d’expositions permanentes consacrées à la paléontologie, la préhistoire, l’ethnologie et la faune amazonienne ainsi que des expositions temporaires.
Il accueille, autour d’une série d’ateliers, les enfants âgés de 6 ans (niveau CP minimum) à 12 ans et les adolescents âgés de 13 à 17 ans.

Provence Sciences Techniques jeunesse

Mandelieu (Alpes-Maritimes)

L'association PSTJ a pour objet de favoriser, auprès des jeunes et du grand public, l'intérêt, la pratique et la connaissance des sciences et des techniques. Elle propose ainsi - en relation avec les associations d'animation scientifique, les clubs, les collectivités locales et territoriales - des activités expérimentales en équipe au sein d'ateliers, de clubs, de centres de vacances, familiaux et de loisirs. Les thématiques développées portent essentiellement sur l’environnement, la fabrication de micro-fusées, la robotique, l’informatique et l’astronomie.

Le Naturoptère

Sérignan-du-Comtat (Vaucluse)


L’Argentière-La-Bessée (Hautes-Alpes)

Au pied des falaises de l’Argentière s'ouvrent des galeries de mines exploitées au fil des siècles. Un parcours souterrain dans des galeries parfois millénaires, taillées au feu pour le Moyen Age et à la poudre pour des périodes plus récentes permet une bonne compréhension de l'organisation des travaux : chantier d'extraction, galerie d'aérage, galerie de drainage. Les visites du Musée de la mine et du village minier sont assurées par le Centre de culture scientifique technique et industrielle de l’Argentière-La-Bessée.

é>