Vous êtes ici

 
Share page with AddThis

CONFÉRENCE/ PROJECTION

25/04/2017
Musée d'histoire de Marseille/ Voie historique

« L’aventure des Cahiers du Sud. Années 40, Marseille Capitale Culturelle avant l’heure ? »

Mardi 25 avril à 18h, auditorium

Entrée libre dans la limite des 200 places disponibles.

Par Alain Paire, écrivain et critique d'art, avec la participation de Francois Mouren-Provensal, co-réalisateur de films courts sur Antonin Artaud, Walter Benjamin, Simone Weil, André Breton issus de la série « Chroniques d’Aix à Marseille », productions : Les Films du Soleil / Mativi-Marseille (2015-2016 ).

 

Les Cahiers du Sud auront connu un demi-siècle de parution, entre 1914 et 1966. Leur parcours fut assuré grâce aux efforts quotidiens d’un couple, Jean et Marcelle Ballard et d’un comité de rédaction où figuraient des écrivains comme Leon-Gabriel Gros, Pierre Guerre et Jean Tortel. Eté comme hiver à partir de quatre heures du matin, pendant plusieurs décennies, Jean Ballard exerça la profession de peseur-juré : il passait les premières heures de ses journées au Cours Julien parmi les arrivages des marchands des quatre saisons. Après quoi, il regagnait le quatrième étage du numéro dix du Cours qui porte son nom depuis le milieu des années 1970. Ses journées étaient consacrées aux Cahiers dont il fallait assurer la vie matérielle. 

 

La revue publia pendant l’entre-deux guerres Céline et Valéry, Joë Bousquet et les surréalistes, des traductions d’Asturias, Kafka, Faulkner, Dos Passos et Fernando Pessoa. Simultanément, l’équipe des Cahiers du Sud inventait des numéros spéciaux consacrés au Théatre élisabethain (1933) à L’Islam et l’Occident, au Romantisme allemand (1937), au Génie d’Oc (1942) ou bien aux Grands courants de la pensée mathématique (1947). Jusqu’au terme de son existence, elle sut accueillir la modernité et les avant-gardes littéraires de son époque.

Auteur aux éditions de l’IMEC d’un ouvrage à propos de l’histoire des Cahiers du Sud, Alain Paire évoquera tout particulièrement la séquence des années 1940 pendant lesquelles la revue fut l’un des meilleurs ferments d’une vie culturelle qui fit du Vieux-Port une capitale de l’Europe. Pendant ces heures tragiques, l’hospitalité et l’ouverture de la revue furent exemplaires, ce dont témoigneront les films qu’Alain Paire a réalisés en compagnie de François Mouren-Provensal.

 

 

 

Dans le même domaine: 
Du 15/05/2017 au 17/05/2017
Marseille
Du 15/05/2017 au 17/05/2017
Martigues
27/04/2017
Nice, Alpes-Maritimes (06)
Université Nice Sophia Antipolis, Campus Valrose